jeudi 28 septembre 2017

"VENUS D'AILLEURS ET TELLEMENT D'ICI" - JOURNEE FESTIVE A UTOPIA TOURNEFEUILLE





Face aux propos et comportements discriminatoires, mobilisons-nous et déconstruisons ensemble les préjugés. Informations, témoignages, partages, humour et convivialité sont au rendez-vous autour des migrants d'hier et d'aujourd'hui.





Le film « Un Paesa de Calabria » de Shu Aiello et Catherine Catella raconte l'expérience incroyable de l’accueil de réfugiés et de migrants par le petit village de Riace, au cœur de la Calabre.

Comme beaucoup de villages en Calabre, Riace s’est désertifié avec l’exode rural. Sous l’impulsion du maire, avec la participation des habitants et l’accueil des réfugiés et des migrants, la ville revit. Ces personnages incarnent, avec leur histoire, l’espoir d’un futur meilleur pour des sociétés solidaires et accueillantes.

 ----------------------------------------------

Chaque jour, dans le monde, des personnes prennent la décision la plus difficile de leur existence : partir de chez elles dans l’espoir de trouver une vie meilleure et plus sûre.
Amnesty défend les droits humains des réfugiés, des demandeurs d’asile et des migrants depuis des dizaines d’années. L’organisation milite pour que les gouvernements assument leurs responsabilités quant à la protection des droits de ces personnes. Elle condamne ainsi toute politique ou pratique qui nuit à ces droits.

Notre campagne « I WELCOME ! » appelle les gouvernements du monde entier à accueillir leur juste part des réfugiés. Avec suffisamment de volonté politique, nos dirigeants peuvent protéger les personnes qui fuient les conflits et les persécutions au moyen d’une solution appelée la « réinstallation ». Nous militons également en faveur d’autres voies sûres et légales qui permettent aux réfugiés de recommencer leur vie, par exemple le regroupement des membres d’une famille qui avaient été séparés, le parrainage de familles réfugiées par des groupes locaux pour qu’elles s’installent dans leur pays, ou encore l’octroi de visas d’études ou de travail par des universités ou des entreprises.

Les gouvernements ne devraient jamais contraindre une personne à retourner dans un pays où elle risque d’être victime d’atteintes à ses droits humains. Les réfugiés devraient au contraire pouvoir vivre dans un endroit sûr, avoir des opportunités d’emploi, un logement et accès à l’éducation et à la santé.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire